• Marc Fournier OTC

STOP !


En tant que pompiers, nous portons régulièrement assistance à des personnes victimes de toutes sortes de violences (conjugales,familiales, agressions...) Cela fait partie de nos missions.


En tant que pompiers, nous sommes de plus en plus victimes de violences. Cela ne fait pas partie de nos missions !


Si les agressions envers les pompiers ont longtemps été un problème lié aux grands centres urbains (Paris, Lyon, Marseille...), elles sont maintenant devenues récurrentes sur tout le territoire.


Ici, en Ille et Vilaine, les incivilités et agressions, parfois graves, sont en progressions constantes.

Triste constat, symptomatique d'une société dans laquelle l'assistance est un dû et le sens du devoir et de la responsabilité, un anachronisme dévolu à un temps où porter secours était un acte naturel et fondamentalement humain.

Aujourd'hui, le premier réflexe, face à une situation d'urgence, est souvent celui de dégainer son smartphone et de publier en direct sur les réseaux. Ce n'est plus « J'y étais ! », c'est :« J'y suis, je vois et je partage ! »

Bien souvent, l'intervention est à peine commencée, qu'elle est déjà relayée sur le web ! Banalisation des drames du quotidiens...

Dès lors,comment s'étonner que la violence se banalise aussi sur les personnels de secours ?


Qu'il soit pompier, médecin, soignant... tout individu dont le métier est de porter assistance aux personnes, ou aux biens, en danger devrait « normalement », par son utilité, ne pas être victime de violence à son encontre. Dans notre société, pourtant très normative, le simple « bon sens » de nos anciens semble céder de plus en plus, le pas au « non sens » d'une forme de culture axée sur le voyeurisme et l'abêtissement. Insulter, cracher, et même tirer sur un pompier, mettre la main aux fesses d'une pompier, caillasser un véhicule d'assistance, balancer une machine à laver sur le toit d'un fourgon incendie... sont autant d'actes stupides et dramatiques que... banals !


Le personnel de secours est devenu une cible facile de la violence ordinaire. Même les "casernes de campagne" sont prises à partie et aucun personnel n'est à l'abri de devenir à son tour victime alors qu'il vient porter secours.

Si répondre à la violence verbale demande un apprentissage certain, il en est tout autre de la violence physique ! Là aussi il existe des méthodes, mais leur mise en œuvre est souvent plus complexe que savoir garder son calme face à l'insulte et l'énervement.

De plus, contre une balle ou un couteau, il n'y a pas de solution miracle !


Alors que faire ? Que faire, face à ces situations tristement régulières qui s'affichent en première page des journaux, avant qu'elles finissent par grossir les encarts des faits divers ?

Bien sûr, le risque zéro n'existe pas et il est présomptueux de penser qu'il est facile de se protéger, avec certitude, de la possible violence des autres. La multiplication des « incivilités » à d'ailleurs amené une sensibilisation des personnes concernées, à la pratique de comportements de prévention pour se prémunir du risque.


Mais va-t-il falloir maintenant que le personnel d'urgence soit aussi former à l'auto-défense ?

Est-ce que les principes de guérilla urbaine vont rentrer dans le cursus de la formation initiale des pompiers ?

Le problème de fond est plus vaste qu'une simple haine de l'uniforme, ou de la fonction représentée, et il serait réducteur de le ramener à cet état.


Mais, faudra-t-il un « mort au feu » d'une balle dans la tête ou d'un lynchage, pour réhabiliter le bon droit et le respect des professions de secours ?


Dans notre société, l'émotion, quand elle existe encore, se consomme au rythme effréné de l'information. A peine née, elle est déjà remplacée par une autre et rapidement oubliée.

Pourtant, les femmes et les hommes qui constituent chaque maillon de la chaîne des secours (pompiers, soignants, samu, sécurité civile...) mettent, voire risquent leur vie, au service de la sauvegarde de celle des autres.

Des femmes et des hommes qui, sans pour autant le demander, méritent le respect de chacun.


Merci de ne pas les oublier !


Marc FOURNIER OTC

7 vues
Contact

Marc Fournier OTC

35730 Pleurtuit

​​

marc fournier OTC coaching

Oser

Transformer

Changer

© 2019 OTC Accompagn'Humain. Créé avec Wix.com

Vous avez des questions ? 
Vous souhaitez un RDV découverte gratuit ?
Complétez le formulaire ci-dessous.
Je vous répondrai dans les plus brefs délais.